samedi, octobre 23Nouvelles importantes

« J’aurais aimé ne pas avoir à m’exprimer sur des délinquants sexuels mais hélas.. »

Bonjour Chers tous,
J’aurais aimé ne pas avoir à m’exprimer sur des délinquants sexuels mais hélas.. des enfants impolis de caractère indiscipliné, voici ce que secrète aujourd’hui la société burkinabè. Pays des Hommes intègres nous le disons avec fierté alors que nous fabriquons au quotidien des monstres, des malfrats , des drogués , des alcooliques, des loques humaines. Pouvait-il en être autrement ? Depuis belle lurette nous en parlons et le pire que nous redoutions a fini par se produire. La vie d’une jeune fille vient d’être détruite à jamais , elle portera les stigmates de cette barbarie indigne même des animaux, elle est meurtrie pour toujours et pire cette violence sexuelle peut dériver sur des maladies graves, une grossesse et que sais je encore. Les élèves de nos jours ne sont plus éduqués et vivent au rythme des réseaux sociaux et des dérives sociales de tout genre. Les délinquants sexuels qui ont commis cet acte doivent être sanctionnés avec rigueur; mieux, la loi en matière de viol doit être revue si nous ne voulons plus revivre de telles bassesses humaines au Faso. Les parents ont abandonné l’education de leurs enfants… les enseignants sont régulièrement menacés par des drogués et pour l’état tout est prioritaire donc le colmatage est devenu la règle. J’ai une pensée pieuse pour toutes les femmes, nos mamans, nos sœurs, nos épouses . Eduquons nos enfants, ressaisissons nous pendant qu’il est temps. Pour le procès des délinquants sexuels il faut le rendre public car on ne saurait protéger des criminels qui ont opté d’être en marge de la société. Pour mon Faso, j’ai espoir et je l’aurai toujours d’où mon combat pour une société meilleure. Le Burkina nouveau si nous le voulons vraiment, agissons.
Bonne semaine à tous.

 

Ismael Ouedraogo

Comments

comments

Laisser un commentaire