samedi, octobre 23Nouvelles importantes

L’AFRIQUE PLEURE WINNIE MADIKIZELA-MANDELA

«C’est avec une grande tristesse que nous informons le public que Madame Winnie Madikizela Mandela est décédée à l’hôpital Milkpark de Johannesburg lundi 2 avril», a déclaré Victor Dlamini, porte-parole de la défunte, dans un communiqué pour annoncer le décès de l’icône de la lutte anti-apartheid. Winnie Mandela, l’ex-épouse de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, est décédée des suites d’une longue maladie. Née le 26 septembre 1936 dans la province du Cap oriental, Winnie Madikizela-Mandela a été l’épouse de Nelson Mandela pendant 38 ans (les 27 années de prison de son époux inclues). Après l’arrestation de Nelson Mandela, elle s’est imposée comme la figure de proue du combat anti-apartheid. «Elle était une formidable égérie de la lutte, une icône de la libération», dira d’elle le prix Nobel de la paix Desmond Tutu.

L’Afrique du Sud et le continent tout entier lui a rendu de vibrants hommages à travers des messages et des manifestations. Le président du Faso Roch Kaboré s’est fendu d’un message sur son compte twitter pour saluer la mémoire de l’héroïne sud-africaine. “J’ai appris avec tristesse le décès de la militante et combattante anti-apartheid Winnie Mandela. En cette circonstance douloureuse, au nom du Peuple Burkinabè, j’adresse mes condoléances à sa famille , à Cyrille Ramaphosa et au Peuple Sud Africain.”, a écrit le président du Faso.

En Afrique du Sud, l’émotion est perceptible après la mort de Winnie Mandela. Le président Cyril Ramaphosa a déclaré : “Nous avons perdu une mère, une grand-mère, une amie, une camarade, une meneuse, une icône”. Un rassemblement en hommage à Winnie Mandela après l’annonce de sa mort a même eu lieu à Johannesburg. Coups de sifflet, pleures et pas de danse ont rythmé le rassemblement. Cinq ans après le décès de Nelson Mandela, l’Afrique du Sud perd donc une autre égérie de son histoire politique.

Péma Gaël

Comments

comments

Laisser un commentaire