samedi, octobre 23Nouvelles importantes

MONDIAL 2026 : LE MAROC RETIENT SON SOUFFLE

Le changement de dernière minute des règles d’attribution de l’organisation de la Coupe du monde 2026, fait trembler le Royaume chérifien. Un changement des règles avec de nouveaux sous-critères que le comité de la candidature du Maroc a découvert avec stupeur à 48 heures de la transmission de son dossier de candidature à la Fédération internationale de football association ( FIFA ).

La « Task Force », composée de cinq membres et qui devra noter les deux dossiers, est présente au Maroc depuis le 16 avril, après une première mission aux États-Unis, au Mexique et au Canada, du 9 au 13 avril. La mission d’inspection a jusqu’au 19 avril pour évaluer quatre sites retenus pour l’organisation du plus grand rendez-vous mondial du football. Ce sont les villes de Marrakech, Agadir, Tanger et Casablanca. La présence de cette mission avec de nouveaux critères de notation fait trembler le Royaume chérifien qui soupçonne la FIFA de changer les règles du jeu pour favoriser le dossier de la candidature conjointe Etats-Unis, Mexique et Canada.
” Depuis que nous avons reçu, en septembre dernier, la première mouture du règlement de notation (qui fixe un barème allant de 0 à 5), nous demandons à connaître la méthodologie exacte pour l’attribution des notes”, explique une source proche du comité de candidature. ”Ce n’est finalement que quarante-huit heures avant le dernier délai de dépôt du dossier que ce document, réalisé sous pression et à la hâte, nous a été communiqué. Et, plus qu’une méthodologie de notation, ce règlement apporte de nouveaux sous-critères et seuils qui n’ont jamais été mentionnés auparavant. ”, a déclaré la même source.

En haussant le ton, le Maroc espère attirer l’attention sur ” ces manœuvres qui affaiblissent le Maroc de manière injuste et inéquitable ”. D’ailleurs, le pouvoir élargi accordé à la task force Fifa, qui rendra ses conclusions le 10 juin, soit trois jours avant le vote du conseil, est fortement décrié. En ayant le pouvoir d’éliminer un dossier de candidature avant même que celui-ci soit soumis à l’appréciation du conseil de la Fifa, cette instance issue du secrétariat général outrepasse ses prérogatives.

Le comité de candidature est déterminé à mener campagne jusqu’au bout, car il croit en ses chances de décrocher le vote des 104 fédérations nécessaires. Le Maroc peut aussi compter sur tout le continent pour soutenir son dossier.

Synthèse de Péma Gaël, Avec J.A

Comments

comments

Laisser un commentaire