samedi, octobre 23Nouvelles importantes

PRIX MO IBRAHIM : ELLEN SIRLEAF HONORÉE À KIGALI

L’ancienne présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf va recevoir son prix Mo Ibrahim ce vendredi 27 avril 2018 dans la capitale rwandaise, Kigali. Nominée en février dernier pour le compte de l’année 2017, Madame Sirleaf va recevoir son prix au cours d’une cérémonie où cours de laquelle plusieurs chefs d’Etat seront présents.

Fondé par l’ingénieur en télécommunication et milliardaire soudanais Mo Ibrahim en 2006, ce prix éponyme récompense les efforts de bonne gouvernance d’un dirigeant. Première femme à être élue présidente en Afrique , Ellen Sirleaf a su se distinguer par son leadership sur le continent et a su jeter les bases de la démocratisation de son pays le Libéria qui a traversé une décennie de guerre civile. Une guerre qui a fait 120.000 morts, des milliers de déplacés et mutilés. Pour le comité du prix, Ellen Johnson Sirleaf a dirigé un processus de réconciliation basé sur la construction d’une nation et des institutions démocratiques fortes. Tout au long de ses deux mandats, elle a travaillé avec abnégation au nom du peuple libérien.

Notons que pour être éligibles au prix Mo Ibrahim , les chefs d‘État africains doivent avoir quitté leurs fonctions au cours des trois dernières années civiles, doivent avoir été élus démocratiquement et purgé leur mandat prescrit par la Constitution. En définitive , l’ex-présidente libérienne a été désignée lauréate de ce prix pour avoir resprecté la Constitution de son pays et pour avoir cédé le pouvoir à l’ancienne gloire du football George Weah. Elle est ainsi devenue la pionnière de l’alternance démocratique dans son pays.

Rappelons que le prix Mo Ibrahim n’a plus été décerné depuis 2014, faute de candidat remplissant les critères requis. Seulement quatre anciens présidents africains ont été lauréats de ce prix depuis sa création. Le Mozambicain Joachim Chissano en 2007, Festuz Gontebanye Mogae du Botswana en 2008, le Cap-Verdien Pedro De Verona Rodrigues Pieres en 2011 et Hifikepunye Pohamba de la Namibie en 2014. L’ancienne présidente du Libéria recevra donc son prix de 5 millions de dollars soit 4,7 millions d’euros. Cette somme est étalée sur dix ans.

Comments

comments

Laisser un commentaire