mardi, août 3Nouvelles importantes

1er MAI : LE GOUVERNEMENT VEUT TENIR SES ENGAGEMENTS AVEC LES SYNDICATS

Le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde entier, commémore ce 1er mai 2018. Pour la 132ème fois de suite, la journée historique de la fête du travail a lieu partout dans le monde. En cette solennelle occasion et au nom du Gouvernement, le ministre burkinabè de la fonction publique a tenu à adresser un message à tous les travailleurs du pays des Hommes intègres.

Le 1er mai a été décrété fête du travail, pour reconnaître la place qui revient de droit aux travailleurs et travailleuses dans la construction d’un monde de justice et d’équité sociale. C’est à ce titre que le ministre burkinabè en charge de la Fonction publique a adressé un message aux travailleurs et aux responsables syndicaux . Pour le ministre Séni Mahamadou Ouédraogo, c’est l’occasion pour ”les acteurs du monde du travail, pour mener des réflexions nécessaires et fécondes au renforcement de la promotion du bien-être au travail”. Dans sa déclaration, le ministre a indiqué avoir une pensée pour les ”travailleuses et travailleurs qui ont perdu au cours de cette année, leur emploi ou même la vie sur le lieu de travail”.

S’adressant aux travailleurs, le ministre a souligné que la commémoration du 1er mai 2018 a lieu dans un contexte particulièrement difficile en raison ”des crises socio-économiques et sécuritaires. Séni Ouédraogo a aussi souligné ”qu’en dépit du contexte difficile, le Gouvernement a consenti des efforts dans les limites des ressources disponibles, pour apporter des réponses aux préoccupations des travailleurs. C’est ainsi que le Gouvernement a pris plusieurs engagements qu’il s’attèle à mettre en œuvre”’. Pour ce faire le ministre en charge de la Fonction publique a fait savoir que sur instruction de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, son département a entrepris les démarches nécessaires depuis le mois de février et poursuit les concertations avec les acteurs concernés en vue de la concrétisation de la vision du Chef de l’Etat. Notons que le Président du Faso avait annoncé une réforme du système de rémunération des agents publics en concertation avec les partenaires sociaux, en février dernier.

S’adressant aux responsables syndicaux, le ministre Séni Mahamadou Ouédraogo a dans un premier temps tenu à saluer leur abnégation et esprit de sacrifice dans les périodes difficiles de l’histoire du pays. Il a en outre précisé que le gouvernement travaille à renforcer le dialogue social. Dans le cadre du dialogue social, le gouvernement a toujours examiné les doléances des travailleurs avec toute l’attention que celles-ci requièrent. ”Dans le souci de toujours consolider ce dialogue social, le gouvernement a procédé à la création du Haut conseil du dialogue social et poursuit le processus de son opérationnalisation”, aexpliqué le ministre Séni Ouédraogo.

Pour conclure, le ministre en charge de la Fonction publique a fait savoir que le processus de mise en œuvre du régime d’assurance maladie universelle amorcé depuis 2013, doit être achevé d’ici la fin de cette année 2018 avec la création de la Caisse nationale d’assurance maladie et l’effectivité du régime. ”Cela doit permettre à terme de prendre en charge l’ensemble de la population sur la base des vertus de la solidarité nationale contribuant ainsi, à la mise en œuvre de l’objectif 2.4 du PNDES qui est celui de promouvoir le travail décent et la protection sociale pour tous”, a-t-il précisé.

Synthèse de Péma Gaël

Comments

comments

Laisser un commentaire