mardi, août 3Nouvelles importantes

CPI : LES AVOCATS DE GBAGBO PEUVENT RÉCLAMER L’ACQUITTEMENT

Laurent Gbagbo

Après près de cinq mois suspension, le procès de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et son ex- ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI) va reprendre le 10 septembre prochain, a annoncé un communiqué de la chambre de première instance de cette juridiction pénale internationale. Le nouveau fait notable est que les juges autorisent la défense à plaider l’acquittement de leurs clients.

La reprise du procès de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo va certainement prendre un nouveau virage. Accusé par la CPI de crimes contre l’humanité et crimes de guerre dans la crise postélectorale de 2010-2011, Laurent va une nouvelle fois comparaître devant les juges de la CPI. Alors que le dossier d’accusation a été clôturé le 1er juin de même que la présentation des témoins de l’accusation, les juges de la Cour estiment que le dossier de l’accusation reste incomplet au regard des charges portées contre les accusés. La cour a demandé au substitut du procureur Eric McDonald de clarifier son réquisitoire et d’être plus précis sur les allégations portées contre les accusés. ”Malgré quelques changements mineurs concernant un nombre limité d’allégations, le récit global est resté essentiellement le même que celui qui figurait dans le mémoire préalable”, ont indiqué les juges dans une décision rendue le 4 juin dernier.

Le juges demandent désormais aux avocats de l’ancien président ivoirien et de son ex-ministre de présenter ”des observations concises et ciblées sur les questions de fait précises pour lesquelles, à leur avis, la preuve présentée est insuffisante pour justifier une déclaration de culpabilité et à l’égard de laquelle, par conséquent, un jugement d’acquittement total ou partiel serait justifié.” Les avocats ont jusqu’au 20 juillet pour présenter un mémoire expliquant ”pourquoi il n’y a pas suffisamment de preuves susceptibles de justifier une condamnation”. Aucune preuve ”susceptible de justifier une condamnation” n’a été présentée au cours du procès, disaient les avocats de Charles Blé Goudé, maîtres Claver N’Dri et Geert Knoops. Quant à l’avocat de Laurent Gbagbo, maître Emmanuel Altit, il dénonçait une enquête ”approximative” sans rien ”de concluant”.

En rappel, Laurent Gbagbo, 73 ans et Charles Blé Goudé, 46 ans, sont respectivement en détention au quartier pénitentiaire de la CPI en novembre 2011 et mars 2014. Les affaires à l’encontre des deux hommes ont été jointes le 11 mars 2015. Le procès s’est ouvert le 28 janvier 2016 et les deux célèbres détenus ont tous les deux plaidé non coupables.

Péma Gaël

Comments

comments

Laisser un commentaire