samedi, octobre 23Nouvelles importantes

Korotimi Dao alias Koro Dk Style, la styliste Burkinabè aux doigts de fée

Korotimi Dao

Korotimi Dao, styliste modéliste burkinabè spécialisée dans la Haute Couture est l’une des pionnières à travailler sur le Faso Dan Fani le tissu local de son pays. Au-delà d’être la promotrice de Mod’afrik, elle est considérée aujourd’hui comme un nom incontournable de la mode africaine. Depuis un certain temps un réseau des industries de mode du Burkina Faso essayait de se mettre en place. Aujourd’hui c’est chose faite et Korotimi DAO s’est vue nommée présidente de ce réseau qui a pour but de reformer le secteur de la mode en optimisant son marché. Au-delà de la mode cette créatrice est une dame au grand cœur avec son projet mod’afrik qui récolte des fonds pour venir en aide aux femmes en situation difficile. Rencontre inspirante.

The PostPour qui créez-vous d’abord ?
Korotimi Dao : je crée d’abord pour les femmes et puis pour les hommes, que j’habille avec des tenues sobres et classiques, faites d’un mélange de tissage Faso Danfani, coton et lin. De la guipure, l’organza, la soie, les crêpes de soie mousseline et du lin viscose pour des robes, pour des ensembles chics et féminins.

Avec votre marque KORO DK STYLE, vous avez participé à des défilés de mode nationaux et internationaux tels « Dessine-moi La mode » à Genève, aux Halles à Paris, a SiraVision au Sénégal, Afric Collection au Cameroun et récemment le défilé de la Francophonie et Afrikfashion show en Côte d’ivoire sans oublier Emma style show à Dakar… Quelles sont vos ambitions nouvelles?

 A travers une ligne de sportwear baptisée AFRIK’IN qui est déjà lancée depuis le Burkina Faso, je veux surfer entre la tradition, par nos tissages au Burkina Faso, et la modernité par le style de mes créations. Cette ligne a pour but premier de permettre à la jeune génération Burkinabè de renouer avec sa culture en portant aisément du Faso Dan Fani.

Et au-delà de nos frontières?
Bien sûr, toujours dans la promotion de Faso Dan Fani, je souhaite trouver de nouvelles manières d’exporter ce textile si particulier et unique, qui est une fierté pour notre pays.

Etre présidente du réseau des industries de mode du Burkina Faso, qu’est-ce cela représente pour vous?
Ce réseau se mettra en action sur plusieurs axes. Il aura entre autre objectifs d’encadrer et d’épauler les personnes qui se lancent dans la mode. Nous constatons aussi que le Burkina n’est pas très souvent valorisé sur les podiums à l’international et nous voulons choisir des représentants dignes et valables pour faire briller la mode burkinabè à l’extérieur. L’une de nos principales préoccupations est la professionnalisation du secteur de la mode dans notre pays en créant de vrais acteurs de la mode et un véritable marché au cœur de notre domaine d’activités.

Quels sont les projets de koro dk qui sont en cours actuellement?
Les projets nous en avons toujours beaucoup, mais actuellement nous sommes en train de préparer la prochaine édition de Mod’Afrik qui se tiendra le 24 novembre à Ouagadougou. Comme vous le savez bien mod’afrik est un projet à but caritatif et le thème cette année est ‹‹ Jeune fille mère et sida››. Les bénéfices de cette soirée seront déversés comme chaque année à des associations qui mènent tous les jours ce combat. Je profite de votre media pour faire un appel à toutes les bonnes volontés qui aimeraient soutenir ce projet de bien vouloir prendre attache avec nous. Nous avons besoin de tout un chacun pour améliorer la vie de nos sœurs et de nos filles qui sont dans cette situation très délicate.

 

Par Alex Zabsonre

Comments

comments

Laisser un commentaire