dimanche, septembre 26Nouvelles importantes

ENTRETIEN DES CHEVEUX

La solution à la Hillary Zoungrana !

 

Tout le monde-surtout les femmes- le sait ! Les cheveux demandent une attention particulière. En effet, pour faire face, par exemple, à des cheveux qui sont souvent secs et parfois cassants, beaucoup de produits, d’astuces et de traitements sont proposés. Une jeune Burkinabè de 23 ans, étudiante en master 2/Finances en France, y va de ses solutions innovantes et « bio » avec son entreprise « Be Neere Cosmetics ». Son entreprise opère dans la vente de produits cosmétiques à base de produits bio.

« Cette structure est née de ma passion pour la formulation et les produits cosmétiques. Au début, je faisais des formulations pour moi-même et mes amis. Ensuite, j’ai vu que je pouvais valoriser cette compétence en transformant des produits locaux en produits finis », explique-t-elle. Son entreprise utilise « beaucoup de matières premières locales : beurre de karité, huile de coco, beurre de cacao, huile de nimes, du miel, de l’Aloès vera ». Elle transforme ces matières premières et les emballent en produits capillaires : des crèmes, des sérums, des huiles, des masques des shampooings…

Pour ce qui est de l’usage des produits et de la stratégie de son entreprise, voilà ce que dit la promotrice : « nous les utilisons dans le cadre de l’entretien des cheveux essentiellement pour les femmes mais nous traitons également les hommes. Parallèlement, nous faisons de la sensibilisation. Nous accompagnons les femmes dans leur entretien capillaire et dans leur volonté de s’accepter elles-mêmes comme elles sont, avec des cheveux naturels. Nous les guidons sur comment entretenir leurs cheveux afin de ne pas les abîmer ».

Pour la petite histore, de façon sémantique, le nom de la marque « Be Neere Cosmetics», est un mélange entre la langue anglaise et le mooré, qui renvoie à la « beauté naturelle. « Je veux que chaque Africain puisse s’identifier à partir de cette marque », indique la jeune chef d’entreprise qui emploie, aujourd’hui, plusieurs personnes.

The Post BF

Comments

comments

Laisser un commentaire